Travailleurs sociaux : affichons notre détermination

Depuis longtemps, et particulièrement depuis la réforme des formations du secteur social, la Fédération CFDT Interco revendique la reconnaissance au niveau Bac+3 de ces métiers et sa traduction statutaire dans la Fonction Publique.

L'examen de la filière médico-sociale récemment engagé dans le cadre de l'adaptation des statuts particuliers, était l'occasion de concrétiser des avancées que d'autres corps de métiers aux formations similaires (les infirmiers par exemple) ont déjà obtenu.

Mais décidément, ce gouvernement n'a pas de considération pour ces professions qui pourtant sont bien souvent en première ligne des situations de crise, affrontant quotidiennement la misère, l'exclusion, le handicap... aux côtés de tous les publics fragiles.

C'est notre devoir de
vous informer de cette situation.

C'est votre droit de salariés
d'exiger qu'enfin cessent
l'injustice et la
discrimination !

 

A l'heure où le gouvernement se gausse de réduire les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes, ces professions massivement féminines ont du mal à obtenir les améliorations statutaires qu'elles sont en droit d'attendre et c'est une véritable fin de non recevoir que le Ministre vient d'adresser aux partenaires sociaux ! Pour lui, les assistants sociaux éducatifs et les éducateurs de jeunes enfants doivent rester en catégorie B dans le cadre de la transposition du nouvel espace statutaire (NES) aux cadres d'emploi sociaux relevant de cette catégorie.

Dans ces conditions, l'ensemble des organisations syndicales a refusé de participer au groupe de travail conduit par la DGCL sur la réforme de la filière médico-sociale en catégorie B.

Dès la rentrée, la Fédération CFDT Interco vous proposera des actions locales et nationales pour permettre l'expression du mécontentement et qu'enfin les métiers du social aient une reconnaissance à la hauteur de leur formation et des enjeux des politiques sociales.

Téléchargez le tract (392 Ko).